La revue de l’Orthopédie externe

S'ABONNER
Index des
auteurs
La Bibliothèque
du Journal

Accueil

Edito du Journal de l'Orthopédie numéro 59

EDITO
Le Journal de l’Orthopédie
N°68 JP LISSAC

En plus de ses missions de soins aux patients, la reconnaissance universitaire d'une discipline passe par la démonstration de son aptitude à apporter une réponse en termes d'enseignement et de recherche aux besoins de ses patients, d'une part, et aux futurs praticiens, d'autre part.

L’orthopédie externe pourrait-elle devenir une discipline universitaire, avec une spécificité dans les soins, ainsi qu'une activité d'enseignement propre ?

Outre l’aspect de l’enseignement qui est au centre de nos préoccupations, c’est certainement parce que la recherche est encore insuffisamment développée que le processus de reconnaissance universitaire tarde à se mettre en route.

Quel serait le rôle, et quelle seraient les spécificités de la recherche en orthopédie externe ?

On pourrait aisément imaginer que ce serait une recherche clinique, plus que fondamentale. Construite sur une approche basée sur l’évidence plutôt que par diagnostic. Pragmatique et centrée sur l'évaluation des processus de soins, c’est-à-dire incorporant de façon indissociable, la partie propre aux composants prothétiques et orthétiques ainsi que la partie propre aux savoir-faire de l’application des appareillages orthoprothétiques sur les patients.

Son objectif viserait l’amélioration de la pratique clinique en favorisant une utilisation optimale des ressources et leur intégration pour chacune des pathologies. Certains pensent que les conditions même de la pratique en orthopédie externe représentent un facteur facilitateur pour la réalisation d’un travail de recherche. Le flux des patients est important et constant dans les consultations, facilitant les possibilités d’inclusion ; le temps d’étude serait d’une longueur équivalente à d’autres études, et le domaine est multidisciplinaire, ce qui rend l’accès plus facile aux journaux scientifiques internationaux.

Néanmoins, plusieurs obstacles à la recherche clinique dans notre domaine doivent être considérés. Les équipements des structures nécessiteraient probablement une adaptation. Par ailleurs, les professionnels sont peu formés à la méthodologie rigoureuse de la recherche clinique, indispensable à la réalisation d'études de bon niveau. Une meilleure reconnaissance de la discipline permettrait de sensibiliser et former les intervenants à la méthodologie rigoureuse de la recherche clinique.

Pour conduire une recherche de bon niveau, soit purement clinique, soit plutôt orientée sur l'évaluation des soins, la maîtrise de la démarche est indispensable. De même, le renforcement de la pluridisciplinarité et la collaboration avec les autres professionnels de santé qui interviennent en P&O et en réhabilitation, représentent des conditions indispensables à la réalisation d'études cliniques pertinentes.

Nous aurons besoin autant de la volonté de chacun au sein de notre communauté professionnelle, que de la bienveillance de la part des Professeurs et des Universitaires déjà exposés aux exigences de cet exercice, pour avancer dans ce domaine.

Il est capital de souligner toute l’importance que revêt leur implication future à nos côtés pour faire progresser l’environnement tout entier vers cet objectif. Leur concours, leur dévouement à la cause et à la recherche en orthopédie est indispensable et n'aura d'égal que leur compétence reconnue par notre communauté.

Je vous souhaite une bonne lecture de votre JdO 69.

Jean – Pierre LISSAC
Rédacteur en Chef

Lire la suite replier l'édito
Présentation et historique du JO

A l'origine...

Le premier numéro du Journal de l’Orthopédie est paru en 1998. Il s’agit d’une revue scientifique, issue des volontés de ISPO France, de l’UFOP et de l’UPODEF, dont l’objectif principal est d’être le support de communication référent pour tous les professionnels de l’environnement de l’Orthopédie.

Au travers des informations scientifiques, économiques et pratiques qu’il délivre, il constitue un véritable media fédérateur de l’environnement.

Le Journal de l’Orthopédie est élaboré par, et pour les différents acteurs de l’environnement : Chirurgiens, Médecins, Orthoprothésistes, Podo-orthésistes, Kinésithérapeutes, Ergothérapeutes, Petit-Appareilleurs, Orthésistes, Techniciens en appareillage et Biomécaniciens participent à sa conception.

  • Rédacteur en Chef et coordination éditoriale : Jean – Pierre LISSAC
  • Assistanat de Direction et coordination générale : Audrey VANNEREUX
  • Rédaction : Professeurs, Chirurgiens, Médecins, Médecins MPR, Orthoprothésistes, Podo orthésistes, Kinésithérapeutes, Ergothérapeutes, Petit-Appareilleurs, Orthésistes, Techniciens en appareillage, Biomécaniciens
  • Editorialistes : Personnalités du Monde Médical et Professionnels de Santé
  • Diffusion : Abonnement individuel ou professionnel – (Fichier 5 500 ex.)
  • Parution : Tirage trimestriel (4 numéros par an)
Lire la suite Replier
La bibliothèque du Journal de l'Orthopédie avec tous les anciens numéros pour les abonnés

La Bibliothèque
du Journal

Formulaire et modalités d'abonnement

Abonnement

Les différentes rubriques abordées dans le Journal de l'Orthopédie

  • Prothèse – prothétisation
  • Orthèse – orthétisation
  • Podo-Orthèse – Podologie
  • Chirurgie
  • Petit appareillage
  • compression veineuse
  • contentions articulaires
  • Dossiers spéciaux
  • étude de cas
  • Paralysie cérébrale
  • Amputation de membre supérieur
  • Le pied diabétique
  • publications ISPO International
  • Dossier spécial Haiti
  • Sports et Handicaps
  • Publications du T.O.I
  • En bref, nouvelles du Monde
  • Carrières et annonces
  • Agenda
  • Index des Auteurs
  • Index des publications
  • Instructions aux Auteurs